Comment savoir si un produit est sain pour mon bébé ? 

A l’heure où l’industrie cosmétique a vu naître des grands pictogrammes et arguments pour que chaque marque puisse se différencier, tirer son épingle du jeu ou au contraire s’aligner à ce qui fait “vendre”, que devez-vous apprendre à détecter pour définir si un produit est sain ou non pour votre bébé ? 

On a jamais autant entendu parler “d’ingrédients indésirables”; perturbateurs endocriniens, ingrédients irritants, allergènes,…. mais quels sont-ils ?

Qu’est-ce qui rend un produit plus tolérable par la peau et bon pour le corps ? 

Qu’en est-il de ce % “naturel” ou “bio” ?

Commençons par le début : la lecture d’une liste INCI

La liste des ingrédients cosmétiques (INCI, International Nomenclature of Cosmetic Ingredients) est une liste utilisée pour décrire les composants d’un produit cosmétique. Voici comment lire une liste INCI :

  1. Dénomination des ingrédients : Les ingrédients cosmétiques sont généralement répertoriés sous leur nom scientifique. Par exemple, l’huile d’amande douce est répertoriée sous le nom Prunus Amygdalus Dulcis Oil. Si vous ne reconnaissez pas un nom, vous pouvez rechercher sa signification en ligne ou consulter un dictionnaire des ingrédients cosmétiques tout comme INCI BEAUTY.Ordre des ingrédients : Les ingrédients sont généralement répertoriés en ordre décroissant de concentration, ce qui signifie que l’ingrédient le plus abondant est répertorié en premier, suivi des autres dans l’ordre décroissant de leur concentration. Les ingrédients présents en plus grande quantité dans le produit sont donc mentionnés en premier. Exception faite aux ingrédients à concentration faible qui peuvent être placés dans un ordre aléatoire.
  2. Additifs : Certains ingrédients peuvent être suivis d’additifs ou de codes pour indiquer leur forme ou leur traitement spécifique. Par exemple, le dioxyde de titane, un ingrédient couramment utilisé dans les écrans solaires, peut apparaître sous la forme “Titanium Dioxide (CI 77891)”.
  3. Allergènes : Les allergènes potentiels, tels que les parfums, les colorants ou d’autres irritants, peuvent être répertoriés sous leur nom INCI. Les allergènes courants peuvent être plus facilement identifiés dans la liste INCI. Vous trouverez une liste des 26 allergènes cosmétiques ici.
  4. Excipients : Les excipients ou les ingrédients qui jouent un rôle dans la formulation du produit, tels que les émulsifiants, les agents épaississants, etc., sont également répertoriés dans la liste INCI.
  5. Informations complémentaires : La liste INCI peut également inclure des informations complémentaires, telles que des avertissements, des mentions spéciales ou des informations sur la provenance des ingrédients. Il est important de noter que la liste INCI ne fournit généralement pas de détails sur la source de l’ingrédient (par exemple, s’il s’agit d’un ingrédient d’origine naturelle ou synthétique).Pour vous aider dans cette démarche, vous pouvez vous dirigez vers des produits certifiés tel que, par exemple, le certificat COSMOS ORGANIC ou COSMOS NATURAL qui impose d’informer le consommateur sur le % d’ingrédients issus de l’agriculture biologique ou d’ingrédients d’origine naturelle.

Le choix des ingrédients

Les perturbateurs endocriniens


Un perturbateur endocrinien est une substance chimique capable d’interférer avec le système endocrinien, qui est responsable de la régulation des hormones dans le corps. Les hormones contrôlent de nombreuses fonctions corporelles, telles que la croissance, le métabolisme, la reproduction, le développement, le système immunitaire, et bien d’autres.

L’exposition à long terme à des perturbateurs endocriniens peut être associée à divers problèmes de santé, notamment des troubles de la reproduction, des cancers hormonaux-dépendants, des problèmes de développement, des troubles métaboliques, et des dysfonctionnements du système immunitaire. Et ce, plus particulièrement durant la grossesse, la petite enfance et l’adolescence.

Voici quelques exemples de perturbateurs endocriniens connus ou soupçonnés en cosmétique :

  • Parabènes : Les parabènes sont des conservateurs couramment utilisés dans les produits de soin pour prolonger leur durée de conservation. Ils peuvent être des perturbateurs endocriniens potentiels et sont souvent évités dans les produits pour bébé.
  • Phtalates : Les phtalates sont des produits chimiques utilisés pour assouplir les plastiques et se trouvent parfois dans les parfums et les lotions pour bébé. Ils peuvent également être perturbateurs endocriniens.
  • Conservateurs synthétiques : Certains conservateurs synthétiques, tels que les formalités, le méthylisothiazolinone (MIT) et le butylhydroxytoluène (BHT), peuvent également être des perturbateurs endocriniens potentiels et sont souvent évités dans les produits pour bébé.

Retrouvez notre article complet sur les perturbateurs endocriniens afin de mieux comprendre leur impact sur notre corps.

Les ingrédients irritants

La peau des bébés est délicate et sensible, de sorte qu’elle peut être plus sujette à l’irritation par certains ingrédients cosmétiques. Il est important de choisir des produits de soin pour bébé qui sont doux et conçus spécifiquement pour leur peau. Voici quelques ingrédients courants à éviter dans les produits cosmétiques pour bébé en raison de leur potentiel irritant :

  • Parfums et fragrances synthétiques : Les parfums synthétiques peuvent contenir des composés potentiellement irritants pour la peau. Les produits sans parfum ou avec des parfums naturels sont préférables pour les bébés ou encore des parfums sans allergènes déclarés.
  • Alcool : L’alcool, en particulier l’alcool dénaturé ou l’alcool éthylique, peut être desséchant pour la peau et provoquer une irritation, en particulier sur la peau délicate des bébés.
  • Colorants artificiels : Les colorants synthétiques peuvent être irritants pour la peau sensible des bébés. Il est préférable d’éviter les produits contenant des colorants artificiels.
  • Parabènes : Bien que leur potentiel irritant soit moins prononcé que d’autres ingrédients, les parabènes peuvent parfois provoquer des irritations cutanées chez les bébés. De nombreux parents préfèrent les produits sans parabènes par mesure de précaution.
  • Sulfates : Les sulfates, tels que le laurylsulfate de sodium (SLS) et le lauryléthersulfate de sodium (SLES), sont des agents moussants que l’on trouve parfois dans les savons et les gels lavants. Ils peuvent être irritants pour la peau sensible des bébés.
  • Huiles essentielles : Certaines huiles essentielles peuvent être irritantes pour la peau des bébés, en particulier lorsqu’elles sont utilisées à des concentrations élevées. Il est important de diluer les huiles essentielles correctement si elles sont utilisées dans des produits pour bébé.

Les allergènes

Lorsqu’il s’agit de produits de soin pour bébé, il est essentiel de prendre des précautions supplémentaires pour éviter les allergènes potentiels, car la peau des bébés est sensible et sujette aux réactions allergiques.
Il existe une liste des 26 allergènes à déclarer dans la liste INCI. Ces ingrédients doivent être vraiment éviter pour les bébés.
Il est également judicieux d’éviter les ingrédients suivant qui peuvent être le sujet de réactions cutanées :

  • Parfums synthétiques (ou à allergènes déclarés) : Les parfums peuvent contenir de multiples composés chimiques qui peuvent être des allergènes, mais ils sont généralement regroupés sous le terme “parfum” ou “fragrance” dans l’INCI. Il peut être difficile de savoir quels composants spécifiques sont utilisés dans ces parfums. Il est préférable de choisir des produits sans parfum ou avec des parfums naturels et doux pour les bébés.
  • Conservateurs : Certains conservateurs utilisés dans les produits cosmétiques, tels que les parabènes et les sulfites, peuvent provoquer des réactions allergiques chez certaines personnes.
  • Extraits de plantes : Les extraits de plantes peuvent contenir des composants allergènes pour certaines personnes.

La tolérance cutanée

La tolérance cutanée, en dermatologie et en soins de la peau, fait référence à la capacité de la peau à supporter et à réagir aux produits ou aux influences environnementales sans développer d’irritation, de réactions allergiques, ou d’autres problèmes cutanés indésirables. Une mauvaise tolérance peut entraîner des réactions indésirables telles que des rougeurs, des démangeaisons, des brûlures, ou des éruptions cutanées.

Notre conseil est donc de bien sélectionner les produits testés sur peaux sensibles.

La naturalité

C’est bien connu, le marketing utilise les arguments “naturel” et “bio” et surf sur les mots qui feront plaisir et donneront confiance aux parents.

La naturalité d’un cosmétique est UN critère mais n’est pas un gage de qualité à lui seul.

Exemple : Vous pouvez avoir un produit 100% naturel contenant du géraniol qui est un allergène de la liste des 26.

Donc, plus un produit à un pourcentage naturel élevé meilleur c’est mais cela ne signifie pas qu’il ne contient pas d’ingrédients indésirables tels que cités ci-dessus.

A lire également

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *