La réalité avec bébé : tout ce que j’avais dit que je ne ferai pas.

Ah, la parentalité ! Avant d’avoir des enfants, nous avons tous une image idéale de ce que sera notre vie de parents : les règles que nous mettrons en place, les activités que nous ferons (et surtout ne ferons pas), le type de parent que nous serons,… Mais lorsque les réalités de la parentalité nous frappent, beaucoup de ces résolutions volent par la fenêtre. Voici quelques-unes des choses que j’avais juré ne jamais faire en tant que parent. La réalité avec bébé est bien différente ! J’ai soit fini par adopter certaines pratiques soit simplement craqué… Malgré qu’être parent est le plus beau métier du monde, c’est aussi le plus difficile. En parlant avec mes amies, je me suis vite rendue compte, que je n’étais pas la seule ! Finalement, le parent parfait, peut-être qu’il n’existe tout simplement pas.

gros calin bébé

La télévision comme “baby-sitter

Mes enfants ne regarderont pas la télévision avant d’avoir au moins 5 ans“, avais-je proclamé. En réalité, il y a des jours où j’ai besoin de 15 minutes de paix pour terminer un appel important ou simplement prendre une douche. La télévision est devenue cet allié inattendu… Bien entendu, avec parcimonie !

Les aliments transformés

J’avais l’intention de préparer chaque repas en utilisant uniquement des ingrédients biologiques, cuisinés avec amour. Mais après plusieurs nuits blanches et des journées interminables, ces petits pots préparés dénichés sur Sebio ne semblent plus si mal.

Le sommeil partagé

Chacun sa chambre“, avais-je affirmé avec certitude. Quelques mois plus tard, mon enfant était toujours dans notre lit ! L’idée de cododo devient bien plus attrayante pour des raisons pratique au fil des mois qui s’enchaînent. La réalité avec bébé est donc bien différente…

Les négociations

Quand je dirai non, ce sera non.” Combien de fois ai-je fini par céder après la cinquième crise de larmes de la journée ? Les négociations sont parfois devenues une stratégie de survie pour éviter les drames… Plus particulièrement en public.

Les jouets en plastique qui font du bruit

J’avais rêvé d’une chambre d’enfant remplie de jouets en bois esthétiques comme on en voit sur Instagram! En réalité, ma maison est envahie par des jouets en plastique qui jouent des mélodies entêtantes à longueur de journée.

Promettre une récompense pour un bon comportement

J’ai toujours pensé que les bonnes actions devraient venir du cœur, et non en échange d’une récompense. Mais quand il s’agit de persuader un enfant réticent de mettre ses chaussures ou de manger ses légumes, promettre un petit cadeau peut devenir incroyablement efficace… J’ai moi-même été prise à mon propre piège !

En conclusion

La parentalité est un voyage plein d’imprévus. Nos idéaux préparent le terrain, mais la réalité avec un bébé nous apprend l’humilité, la flexibilité et la grâce. Même si nous abandonnons certaines de nos premières résolutions, l’essentiel est d’offrir à nos enfants amour, sécurité et compréhension. Et parfois, cela signifie faire exactement ce que nous avions dit que nous ne ferions jamais.

Chaque enfant est unique, et ce qui fonctionne pour l’un ne fonctionnera pas nécessairement pour l’autre. En tant que parents, nous apprenons rapidement que nos plans bien pensés peuvent être renversés par un simple sourire, un pleur ou un changement inattendu. Ces moments nous rappellent que la flexibilité est l’une des clés de la réussite en matière de parentalité.

Avec le temps, nous réalisons que ce ne sont pas les règles rigides ou les plans définis qui font de nous de bons parents, mais plutôt notre capacité à écouter, à s’adapter et à grandir avec nos enfants. Nous commettrons des erreurs, c’est inévitable. Cependant, chaque erreur est une opportunité d’apprentissage, un moment pour réfléchir et s’ajuster.

Au fil des ans, nos priorités peuvent changer. Ce qui semblait essentiel un jour peut devenir secondaire le lendemain. Ce qui compte vraiment, c’est le lien que nous tissons avec nos enfants, basé sur la confiance, le respect mutuel et l’affection. En fin de compte, si nos enfants savent qu’ils sont aimés et valorisés, nous aurons réussi notre rôle de parents, peu importe les détours inattendus que nous avons pris en cours de route.

A lire également

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *